Comment gérer son budget avec le prélèvement à la source

catégorie

Actualités

auteur

Alize Finance

Le prélèvement à la source est déjà en place depuis près de deux mois. Pour certains ménages, c’est un bouleversement dans l’organisation des dépenses mensuelles. Mais c’est aussi une bonne occasion d’avoir une meilleure visibilité sur le budget du mois. On vous explique comment éviter de se retrouver dans le rouge !

Quels sont les changements financiers à prévoir avec le prélèvement à la source ?

Avec le prélèvement à la source, le premier changement majeur est visible sur la fiche de salaire. Désormais, l’impôt sur le revenu est prélevé directement sur le salaire. Et pour certains ménages, gare au choc : on ne s’attend pas toujours à voir son salaire mensuel baisser, même si pour de nombreux salariés la somme était déjà prélevée en mensualisation !

Pour un salarié qui paie 2000 € d’impôts par mois, il faut donc prévoir un prélèvement direct sur le salaire de 170 €, au lieu d’un prélèvement mensuel de 200 € sur dix mois. Pour certains couples, il faut également calculer la solution la plus adaptée entre les taux d’imposition de chacun. C’est le cas dans les ménages où l’un gagne beaucoup plus que l’autre par exemple. Enfin, pour les foyers qui avaient pris l’habitude de profiter d’une prime annuelle pour payer les impôts, c’est le moment de s’organiser différemment et de réfléchir au budget mensuel.

Des solutions financières quand le salaire est réduit

Avec la mise en place du prélèvement à la source, le maître-mot est bien l’organisation… et il faut adopter une vision mensuelle de son budget. Le montant de l’impôt est lissé sur 12 mois : il faut donc faire le tour de l’ensemble de ses dépenses mensuelles pour adapter les budgets et, lorsque c’est possible, baisser certains postes. Le changement d’habitude peut ainsi se révéler plus profitable sur le long terme.

Le montant de certaines assurances par exemple peut être revu à la baisse : c’est le cas de l’assurance auto, ou même de l’assurance habitation. Il est également possible de faire des économies sur certains abonnements : la téléphonie, internet… Le maître-mot, c’est la comparaison !

Et pour éviter les mauvaises surprises en fin de mois, on pense aussi à se donner un peu d’air avec son budget. C’est possible en regroupant les mensualités de ses crédits, voire en les baissant en négociant un crédit sur une durée plus longue, ou avec un meilleur taux de crédit. Les bonnes résolutions, c’est toute l’année et pas seulement en janvier !

Photo © Unsplash

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.